06 décembre 2005

Comme elle se donne

- Dors ici Dolores, il n'y a plus de métro.
Ses tresses se confondent aux cordons des rideaux.
Elles parlent de la pluie qui n'est qu'un lointain songe,
Et d'une robe incroyable vue à Londres.

- Entrouvre la fenêtre, il fait chaud à mourir.
- Tu as vu j'ai mis ce con de Romain sur la touche.
Comme la candeur de Clémence la surprend de désir
Elle met le dos de sa main sur la bouche.

Elle voudrait voir comme elle se donne
Comme elle se donne.
Elle voudrait voir comme elle se donne
Comme elle se donne.

La vaisselle du soir trône encore sur l'évier
Comme une armée sans gloire qu'on accule au repos.
- Me prêteras-tu encore si je viens cet été
Tes mules que j'adore de chez Ferragamo?

- Je ferme les rideaux pour la tranquilité
Le voisin est gonflant, il m'espionne, c'est un fou.
- Fixe bien le miroir mon ange ma beauté
En te déshabillant je te raconterai tout.

Elle voudrait voir comme elle se donne
Comme elle se donne.
Elle voudrait voir comme elle se donne
Comme elle se donne.
Jérôme Attal

j_r_me_attal___comme_elle_se_donne

Posté par lagirouette à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Comme elle se donne

Nouveau commentaire